Thérapie intégrative : outil efficace après une relation toxique

You are currently viewing Thérapie intégrative : outil efficace après une relation toxique

Comment l’approche intégrative répond au trauma lié aux violences

Vous sortez tout juste d’une relation très toxique. Celle-ci a laissé de nombreuses traces qui impactent énormément votre quotidien. Peut-être même avez-vous été victime de violences (psychologiques, physiques ou sexuelles) qui ont engendré un trauma important.

Vous savez que pour avancer et aller mieux, vous avez besoin d’être accompagné·e par un·e professionnel·le. Mais comment choisir parmi la multitude de thérapeutes, de thérapies et d’outils disponibles, sans savoir ce qui vous correspondra le mieux ?

Je vous propose de découvrir la technique que j’utilise avec mes patients : la thérapie intégrative. Découvrez comment cette pratique peut vous être bénéfique et vous aider sur le plan psychologique, social et physiologique.

Comparée aux approches, théories et autres courants « classiques » de psychothérapie, la thérapie intégrative n’est apparue que très récemment, dans les années 1970. Il s’agit d’une approche transversale qui fait preuve d’éclectisme, c’est-à-dire qui combine différents concepts et techniques thérapeutiques.

Ainsi, ce n’est plus le patient qui s’adapte à la méthode choisi·e par le psychologue en fonction de sa formation. C’est désormais le psychologue qui adapte son ou ses méthodes et ses pratiques à son/sa patient·e, en fonction des besoins et des problématiques de celui-ci.

Voici les fondements principaux des psychothérapies intégratives pour bien comprendre…

Utilisation de multiples techniques en thérapie

L’idée d’« intégration » renvoie au fait que le ou la psychologue / thérapeute / psychothérapeute dispose de plusieurs outils et bases théoriques dans sa mallette. Cela signifie surtout qu’il/elle sait comment les combiner et à quel moment les utiliser pour vous accompagner au mieux. Il s’agit ainsi de mettre en dialogue diverses techniques de façon créative.

Pour cela, dans ma pratique quotidienne par exemple, je m’appuie sur différents courants théoriques et approches thérapeutiques :

  • l’approche analytique (issue de la psychanalyse)
  • l’approche comportementale et cognitive
  • l’approche humaniste
  • l’approche systémique
  • l’approche psychocorporelle
  • etc.

Chaque courant, ou groupe de thérapies, appréhende l’humain sous un angle spécifique. L’approche intégrative permet justement de rassembler les grands principes de ces courants en vue d’appréhender l’humain dans sa globalité.

Une approche éclectique, holistique et unifiante

En psychologie, l’intégration s’entend également comme le fait de considérer, prendre en compte et accompagner les différentes dimensions de l’humain, à savoir :

  • la dimension physique
  • la dimension émotionnelle
  • la dimension mentale
  • la dimension sociale
  • voire la dimension spirituelle

Il s’agit ainsi de veiller à ce que toutes ces dimensions soient améliorées jusqu’à atteindre leur plein potentiel. Tout en respectant les limites internes de chaque personne. Cela doit vous permettre :

  • de devenir complètement présent·e et en contact avec le monde ;
  • de faire face à chaque moment de votre vie de façon ouverte et créative, tout en limitant l’utilisation de vos mécanismes de défense habituels.

On peut entendre aussi l’intégration comme le fait d’unifier différentes temporalités (passé, présent et futur) dans un tout cohérent qui prend sens pour vous.

La collaboration et l’alliance thérapeutique avec les patients

Dans l’approche intégrative, le ou la psychologue / thérapeute / psychothérapeute encourage vivement la collaboration avec son ou sa patient·e. Nous partons du principe que vous êtes le/la meilleur·e expert·e vous concernant.

Partant de cette idée, le rôle du psychologue va être d’ajuster en permanence son action et l’approche utilisée en fonction de ce que vous amenez et de ce que vous éprouvez lors du travail thérapeutique. Il s’agit de personnaliser et d’adapter les séances de thérapie en fonction :

  • de votre rythme
  • de vos besoins
  • du motif de consultation
  • de votre cheminement

Ce travail de co-création et de collaboration n’est possible que si l’alliance thérapeutique entre le psychologue / thérapeute et vous est solide et bien ancrée. Celle-ci va favoriser chez vous la sécurité émotionnelle et le progrès thérapeutique.

💡 Ce qu’il faut retenir : Il existe de nombreuses façons d’aborder et d’explorer le fonctionnement humain. L’approche intégrative permet justement d’appréhender chaque personne dans sa globalité. Il s’agit d’une approche plus flexible et plus inclusive que les formes traditionnelles de psychothérapie.

Dans quels cas la thérapie intégrative est-elle recommandée ?

thérapeute prise de note-therapie integrative

Rappelons que dans le cadre de l’approche par intégration, c’est le psychologue qui s’ajuste en permanence au patient. Ce type de thérapie s’adresse donc à un grand nombre de personnes et de problématiques.

Cette d’approche intégrative correspond particulièrement aux patient·es prêt·es à accorder du temps à l’exploration en profondeur des différentes dimensions de leur être. Au contraire, cette thérapie est peu adaptée à celles et ceux qui sont dans l’attente d’approches très rapides et à la recherche de conseils très pragmatiques applicables dans l’immédiat.

J’aimerais ici rappeler que les psychologues et autres thérapeutes n’ont pas de baguette magique ni de traitement miracle et que, selon la problématique rencontrée par le/la patient·e, le chemin vers le mieux-être peut être long et sinueux.

Les pathologies impactant les différentes sphères de la vie

De nombreuses problématiques sont susceptibles d’impacter différentes sphères de votre vie :

  • les troubles anxieux
  • les troubles dépressifs
  • les addictions

Cette liste n’est pas exhaustive. On peut également penser à des pathologies très lourdes telles que l’autisme. Ces pathologies ont en commun d’avoir un retentissement parfois très envahissant sur les sphères émotionnelles, sociales, physiques et biologiques.

L’approche intégrative en psychologie est donc particulièrement recommandée pour ces pathologies souvent complexes, au sein desquelles les symptômes peuvent être massifs et présents depuis longtemps.

Dans ces situations, il est à mon sens insuffisant de viser simplement la réduction ou la disparition des symptômes. Pourquoi ? Parce que la réduction de ceux-ci, sans comprendre les causes (conscientes ou inconscientes) qui ont favorisé leur apparition est susceptible d’induire ce que nous nommons un déplacement :

Le·s symptôme·s pour le(s)quel·s vous consultez a(ont) disparu, mais il·s peu(ven)t revenir sous une forme différente.

D’autre part, ces symptômes sont pris, intriqués dans un système psychique, influencé par :

  • des croyances
  • des opinions
  • des jugements
  • une histoire
  • parfois des traumatismes

Afin d’améliorer la qualité globale de votre existence, il est indispensable d’explorer ces différents domaines.

Pourquoi l’intégration est-elle efficace pour une victime de violences ?

Les difficultés présentées par les victimes de violence sont multiples. Ainsi, si vous sortez d’une histoire toxique ou violente, différents éléments peuvent être altérés :

  • votre rapport au corps
  • votre rapport à votre propre image
  • votre rapport aux autres
  • votre rapport au monde
  • votre façon de voir la vie
  • votre façon d’envisager l’avenir

👉 Concernant le rapport à l’image post relation toxique, découvrez mon article sur la perte de la confiance et de l’estime de soi.

Le/la psychologue / thérapeute qui utilise la thérapie intégrative va vous amener à explorer en profondeur ces différentes répercussions. L’objectif est de vous permettre :

  • d’identifier et déconstruire les modes et schémas de pensées qui se sont installés pendant la relation violente
  • d’acquérir des outils afin de gérer le stress et l’anxiété
  • de (re)trouver une stabilité émotionnelle
  • de renforcer vos mécanismes d’adaptation
  • de reconstruire et de renforcer votre estime de vous

Les différents approches théoriques et les techniques utilisées lors de la thérapie doivent ainsi vous amener petit à petit à sortir de l’emprise, mais aussi à éviter la répétition et ne pas tomber à nouveau dans une histoire toxique ou violente.

👉 Concernant le fait de couper les ponts avec un·e ex toxique, je vous invite à lire mon article dédié.

Les avantages de cette approche thérapeutique en cas de trauma

Les répercussions des relations toxiques et/ou violentes sont importantes pour les victimes. Elles peuvent même entraîner un stress post-traumatique. Le trouble de stress post-traumatique, ou TSPT, impacte la personne victime dans sa globalité. Tout est affecté :

  • son comportement
  • ses pensées
  • ses émotions
  • son corps physique

Il s’agit en fait de troubles bio-psycho-sociaux. Et il est impératif de les appréhender sous toutes ces dimensions à la fois, afin de viser le bien être global du/de la patient·e à long terme.

Si vous souffrez de symptômes de stress post-traumatique (hypervigilance, flashbacks, cauchemars, attitudes d’évitement), la thérapie intégrative peut vous apporter un soulagement à tous les niveaux.

Comme pour les victimes de violences, elle vous apportera des outils pour:

  • gérer les réponses physiques au trauma
  • réguler vos émotions (grâce à des techniques psychocorporelles)
  • apprendre à repérer les relations dysfonctionnelles et les modifier au profit de relations saines
  • retrouver un sentiment de sécurité interne

En tant que psychologue orientée par cette approche, mon objectif est de vous accompagner à (re)trouver une qualité d’être au monde satisfaisante et épanouissante pour vous-même. Voyons maintenant comment cela se déroulerait pour vous concrètement.

Comment fonctionne la thérapie intégrative post relation toxique ?

Dans le cadre de suivis en psychologie intégrative d’un·e patient·e ayant vécu une histoire toxique et/ou violente, il me paraît indispensable de respecter 3 grandes étapes, qui peuvent s’apparenter à 3 temps psychiques différents :

  • le temps présent
  • le temps passé
  • le temps futur

Vous reconnecter au présent : atténuer les symptômes et stabiliser

La première étape vise à restaurer votre sentiment de sécurité interne.

De mon point de vue, cela passe notamment par créer une alliance thérapeutique solide et un espace de parole sécurisant pour vous. Au sein de cet espace, je vous aide à cesser d’être hanté·e par le passé et par ce que vous avez pu vivre.

Une première partie du travail consiste à vous faire prendre conscience que vos symptômes et vos réactions, qu’elles soient physiologiques, émotionnelles, psychologiques ou relationnelles, sont en fait « normales ». Elles font suite à un ou plusieurs événements anormaux. Il s’agit donc de comprendre ces symptômes, pourquoi ils apparaissent et vous envahissent, en vous expliquant ce qu’est le trauma, ses manifestations et ses impacts.

Ensuite, nous tentons de stabiliser les manifestations du trauma (anxiété, flashbacks, cauchemars, etc.). Cela peut passer par des méthodes psychocorporelles comme la méditation pleine conscience et les méthodes de respiration. Nous explorerons ces outils ensemble en séance, que vous pourrez par la suite réutiliser par vous-même lorsque vous en ressentirez le besoin.

💡 Ce qu’il faut retenir : Cette première étape vise globalement à vous faire prendre de la distance d’avec le passé et le trauma pour (ré)apprendre à être présent·e dans l’ici et le maintenant. Il s’agit également de déconstruire les schémas de pensée négatifs qui se sont installés pendant la relation toxique.

Explorer votre passé pour y mettre du sens et l’accepter

L’analyse sur le temps présent vous a permis de retrouver une stabilité émotionnelle, tout en étant moins envahi·e par les manifestations du traumatisme. Nous pouvons ensuite passer à l’étape suivante : l’exploration du passé. Il s’agit de pouvoir questionner, parler et penser le ou les événements traumatiques.

À cette étape, j’emploie l’approche analytique. Celle-ci vous invite à explorer et raconter les événements, de façon très libre, afin d’essayer de mettre du sens sur ce qui n’en avait pas jusqu’alors, et de mettre des mots sur l’indicible. Cela doit vous permettre d’accepter les événements traumatiques comme faisant partie intégrante de votre histoire.

L’objectif est de vous aider à retrouver un sentiment de cohésion, et à vous réapproprier l’histoire de votre vie.

💡 Bon à savoir : Il arrive que le trauma soit pris dans une histoire familiale particulière, dont les modalités inconscientes se transmettent de génération en génération. On retrouve alors du trauma sur plusieurs générations. Dans ces cas-là, l’apport de la psychogénéalogie peut être intéressant pour explorer l’histoire familiale dans sa globalité.

Prendre conscience du chemin parcouru pour mieux envisager le futur

La dernière étape consiste à envisager le futur sous un nouvel angle. Pour cela, l’approche orientée solution va vous permettre :

  • de prendre conscience du chemin parcouru jusqu’à maintenant
  • de mobiliser vos compétences et vos ressources adaptatives
  • de libérer vos capacités créatives
  • de reprendre confiance en vous et en vos valeurs

À ce stade, nous nous concentrons sur vos espoirs et vos aspirations. Nous pourrons alors définir ensemble certains objectifs. Le but de cette dernière étape est en fait multiple :

  • renforcer la confiance en vos capacités à faire face aux obstacles futurs
  • vous aider à changer vos relations dysfonctionnelles pour des relations plus saines
  • vous amener à reprendre un contrôle actif sur votre vie
  • vous aider à retrouver une vie normale, apaisée et épanouissante

💡 Ce qu’il faut retenir : L’approche intégrative en psychologie se distingue par sa capacité à englober toutes les dimensions de l’être humain. Cette méthode éclectique offre une réponse thérapeutique profonde et complète pour toute personne ayant traversé une histoire toxique et/ou violente, grâce à des approches variées.

Il est important de comprendre que cette approche demande du temps et de l’engagement pour une exploration en profondeur des différentes facettes de votre personnalité et de votre vécu. Ce chemin peut sembler long et complexe, et il est essentiel de reconnaître que, malgré mon expérience en psychothérapie, je ne dispose pas de solutions instantanées. La guérison est un processus qui se construit pas à pas, dans un cadre sécurisant et adapté à vos besoins uniques.

Si vous êtes prêt·e à vous engager dans cette voie vers la résilience, je suis ici pour vous accompagner. Contactez-moi pour débuter ensemble ce voyage vers une vie plus saine et plus harmonieuse.

Vous voulez savoir si la thérapie intégrative vous correspond ?

Laisser un commentaire